Etudiants

Louis Boyard, ses études, son salaire

Louis Boyard, né le 26 août 2000 à Fontenay-le-Comte (85) en Vendée, est le fils d’un cheminot. Il obtient son bac sans mention et entame ses études de droit à l’université Paris-Panthéon-Assas, une institution reconnue pour sa rigueur académique, en parallèle, il s’inscrit à un BTS en communication, suivi par correspondance, mais regrette de ne pas pouvoir y consacrer beaucoup de temps. Il critique également la « professionnalisation de l’engagement », qu’il estime « déconnecter des réalités ». Dès son jeune âge, Boyard s’illustre par son engagement militant. Au lycée Georges-Brassens à Villeneuve-Le-Roi, il se mobilise avec ses camarades et professeurs contre la présence d’amiante dans l’établissement. Il poursuit ensuite son engagement en militant contre le dispositif Parcoursup, jugé inégalitaire.

Le parcours de Louis Boyard

En avril 2018, Louis Boyard devient président de l’Union Nationale Lycéenne (UNL), un syndicat lycéen influent. Il est activement impliqué dans les mouvements de protestation, notamment lors des manifestations des Gilets jaunes, où il est blessé au pied en février 2019. Sa détermination et son esprit combatif le placent rapidement sur le devant de la scène militante.

Chroniqueur et député

En 2021, Louis Boyard rejoint les émissions « Les Grandes Gueules » sur RMC Story et « Touche pas à mon poste ! » sur C8 en tant que chroniqueur. En septembre de la même année, il avoue avoir vendu de la drogue pour financer une partie de ses études, brisant ainsi un tabou à l’antenne. Peu après, il est investi comme candidat de La France Insoumise aux élections législatives de 2022 pour la troisième circonscription du Val-de-Marne. Boyard remporte le second tour avec 51,98 % des voix, devenant ainsi l’un des plus jeunes députés de l’histoire de France.

Mission politique et engagement local

Élu député, Louis Boyard est nommé secrétaire du bureau de l’Assemblée nationale le 28 juin 2022. Il promet de rester accessible aux habitants de sa circonscription et de se rendre régulièrement sur le terrain, au-delà des événements officiels. Parmi ses priorités, il entend défendre la création de 1 000 emplois autour du projet de la gare de triage de Villeneuve-Saint-Georges, ainsi que les droits LGBT, la place des femmes dans la société et la précarité étudiante. La transition écologique figure également en bonne place dans son programme, avec une vision à long terme de 50 ans.

Perspectives et détermination

Malgré son jeune âge, Louis Boyard affiche une maturité politique impressionnante. Il se prépare à secouer l’Assemblée nationale avec des propositions audacieuses comme le SMIC à 1 500 euros, la retraite à 60 ans et l’augmentation des moyens pour les services publics. Fier de ses origines modestes, il souhaite porter les aspirations politiques de la jeunesse et relier les luttes sociales aux actions parlementaires.

Salaire et futur

En tant que député, Louis Boyard perçoit un salaire brut mensuel d’environ 7 239 euros, comprenant diverses indemnités. Cependant, il reste conscient des défis à venir, notamment la possibilité d’une dissolution anticipée de l’Assemblée nationale. Prêt à affronter de nouveaux suffrages, il demeure déterminé à défendre ses convictions et à représenter ses électeurs avec passion et engagement.