Etudiants

Emmanuel Macron a fait quoi comme études ?

Emmanuel Macron, né le 21 décembre 1977 à Amiens, est l’actuel président de la République française, élu en 2017 et réélu en 2022. Son parcours académique est aussi impressionnant que varié, jalonné par des institutions prestigieuses et des réussites marquantes.

Macron a passé ses années de collège et une partie de son lycée à La Providence, un établissement privé à Amiens. Il a ensuite achevé ses études secondaires au Lycée Henri IV à Paris. Ses parents ont pris cette décision pour l’éloigner de Brigitte Trogneux, sa professeure de théâtre et de français, devenue plus tard son épouse.

Le parcours d’Emmanuel Macron

Après le lycée, Macron a intégré la classe préparatoire B/L à Henri IV, visant l’École normale supérieure (ENS), mais sans succès. Il s’est alors orienté vers Sciences Po en 1998, où il a étudié les relations internationales avant de rejoindre la section « Service public ». En parallèle, il a suivi une formation en philosophie à l’Université Paris-Nanterre. En 2001, il a obtenu son diplôme de Sciences Po et un DEA en philosophie.

En 2002, Emmanuel Macron a intégré l’ENA, où il a étudié au sein de la promotion Léopold-Sédar-Senghor. À la sortie de l’ENA, il a rejoint l’Inspection des finances. Cette période a été marquée par des stages à l’ambassade de France à Abuja, Nigeria, et à la préfecture de l’Oise.

Carrière dans le secteur privé

En 2008, Macron a intégré la banque d’affaires Rothschild & Co, une décision influencée par ses mentors Jacques Attali, Serge Weinberg et Xavier Fontanet. Chez Rothschild, il a rapidement gravi les échelons, devenant associé en 2010 et gérant en 2012. Son travail sur des opérations majeures, comme le rachat de la filiale laits pour bébés de Pfizer par Nestlé, a marqué cette période de sa carrière.

Transition vers la politique

Parallèlement à sa carrière professionnelle, Macron s’est engagé en politique. Il a commencé au sein du « Mouvement des citoyens » puis a rejoint le Parti Socialiste en 2006. En 2012, il est devenu secrétaire général adjoint de l’Élysée sous François Hollande, avant d’être nommé ministre de l’Économie en 2014. En 2016, il a fondé le mouvement En Marche et s’est lancé dans la course à la présidence.

Le parcours académique et professionnel d’Emmanuel Macron est un exemple de réussite et de détermination. De Sciences Po à l’ENA, en passant par Rothschild, il a accumulé une expérience riche et diversifiée qui a pavé la voie à sa carrière politique et à son ascension à la présidence de la République.

La fortune d’Emmanuel Macron

Au fil des ans, la richesse d’Emmanuel Macron a considérablement diminué. Lors de sa déclaration de patrimoine à la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique (HATVP), il avait indiqué avoir gagné environ 2,5 millions d’euros bruts entre 2009 et 2013. Aujourd’hui, sa fortune est nettement inférieure à un million d’euros, contrairement à certains autres candidats à la présidentielle de 2022, comme Valérie Pécresse (5 202 634€).

Contrairement à plusieurs de ses homologues, la fortune de Macron n’est pas composée de biens immobiliers. Il ne possède ni appartement, ni maison, ni même de véhicule personnel. Son patrimoine est principalement constitué d’actions et de placements financiers. Il touche également des droits d’auteur provenant de la vente de son livre « Révolution ».

En dépit de ces actifs, Macron a contracté un prêt immobilier pour financer des travaux, dont la nature n’a pas été précisée. Actuellement, sans compter ses dettes, sa fortune s’élève à 522 576,20 €. Si l’on prend en compte son prêt, sa fortune nette est de 400 060,86 €.

Détails de la fortune d’Emmanuel Macron

Voici une répartition plus détaillée de ses actifs :

  • Actions et placements financiers : Emmanuel Macron détient diverses actions et fonds de placement, notamment au Crédit Mutuel et chez Rothschild, totalisant plusieurs milliers d’euros.
  • Assurance vie : Son assurance vie au Crédit Mutuel représente une part significative de son patrimoine, avec une valeur de 113 473,77 €.
  • Comptes bancaires : Il dispose de plusieurs comptes courants et livrets d’épargne, incluant un livret bleu, un livret de développement durable, et un compte joint, cumulant des montants respectables.
  • Droits d’auteur : Ses créances de droits d’auteur pour son livre « Révolution » ajoutent une petite part à sa fortune totale.

Bien que la richesse d’Emmanuel Macron ait diminué ces dernières années, son patrimoine reste diversifié. Composé principalement de placements financiers et de droits d’auteur, il contraste avec les fortunes immobilières de certains autres candidats. Malgré une diminution de sa fortune nette à cause d’un prêt immobilier, Macron reste financièrement stable, affichant une fortune nette de plus de 400 000 €.

NatureValeur
Actions Crédit Mutuel730,00 €
Fond de placement dans les PME (0,5%)22 785,60 €
Rothschild – compte-titres1 897,91 €
Rothschild – PEA4 534,18 €
Crédit Mutuel – compte titres1 958,90 €
Crédit Mutuel PEA59 137,47 €
Assurance Vie (Crédit Mutuel)113 473,77 €
Compte courant137,83 €
Livret bleu22 454,90 €
Livret de développement durable et livret fidélité120 415,96 €
CEL322,38 €
PEL4 719,45 €
Compte joint168 812,85 €
Créances de droits d’auteur pour l’ouvrage « Révolution »1 195,00 €
Fortune totale (sans passif)522 576,20 €
Prêt Modulimmo122 515,34 €
Fortune totale (avec passif)400 060,86 €

Le salaire de Emmanuel Macron

Le salaire du président de la République suscite depuis toujours des débats. Certains estiment qu’il est trop élevé, tandis que d’autres le jugent insuffisamment transparent. Pour répondre à ces préoccupations, un plafonnement de la rémunération présidentielle a été instauré en 2007. Actuellement, le salaire du président est aligné sur celui du Premier ministre, se montant à 19 331 € brut par mois. Cependant, Emmanuel Macron ne touche pas exactement ce montant.

Quel est alors le salaire exact d’Emmanuel Macron ? En tant que président de la République, il perçoit un salaire brut imposable de 15 200 € par mois. Contrairement à certaines idées reçues, le chef de l’État est soumis à l’impôt, ce qui réduit son salaire net à environ 8 500 € par mois, avec un taux d’imposition situé entre 25 % et 26 %. Sur une base annuelle, cela représente un salaire brut de 182 400 €.

Comparé à ses homologues internationaux, le salaire d’Emmanuel Macron est relativement modeste. Par exemple, le Premier ministre de Singapour, Hsien Loong, perçoit plus de 1,6 million de dollars par an, se plaçant ainsi en tête des dirigeants les mieux payés au monde.

Un aspect particulier du salaire du président de la République est la rémunération qu’il perçoit après son mandat. À la fin de son service en 2027, Emmanuel Macron devrait toucher environ 15 000 € par mois à titre de retraite présidentielle. Toutefois, la réforme des retraites prévoit d’intégrer le salaire présidentiel dans le régime des retraites à points, ce qui pourrait réduire sa pension post-présidence à un peu plus de 10 000 € par mois.